logo du site
menu des rubriques - parcours
synopsis
Los Angeles 2013
Los Angeles 2013
Los Angeles 2013
 
"Los Angeles 2013"

Georges Corraface dans le rôle de Cuervo Jones.
Autres rôles principaux   : Kurt Russell, Steve Buscemi, A.J. Langer, Stacey Keach, Cliff Robertson, Peter Fonda, Pam Grier, Valeria Golino.
Réalisé par : John Carpenter.
Produit par : Debra Hill, Kurt Russell.
Distribué par : Paramount.
Date : 1996

Georges Corraface joue le rôle de Cuervo Jones, le dirigeant incontesté et craint par tout le monde dans un Los Angeles post-Apocalyptique dans "Los Angeles 2013" de John Carpenter. Georges s'inspire de ses racines méditerranéennes pour donner une allure très tiers-mondiste à cette personnalité faussement révolutionnaire, la bête noire de Snake Plissken (Kurt Russell).

L'histoire : C'est l'année 2013, et la Ville des Anges est dorénavant l'enfer sur Terre. Quasiment détruite, elle est devenue une île suite à un fort séisme en 1998. La ville est devenue la "décharge" rêvée pour des criminels et toute autre personne qui n'adhère pas aux dictées rigides du régime fasciste du président américain à vie (Cliff Robertson). Utopia (A.J. Langer), la fille malheureuse et idéaliste du président, attiré par Cuervo Jones par un message virtuel, vole une petite boîte noire top-secrète avec une télécommande qui permet à l'utilisateur d'éteindre toute source d'énergie. Elle a le potentiel de détruire le monde. Utopia emmène cette arme terrible à l'imposteur néo-Che Guevara. Avec peu de temps et pas beaucoup d'options, le président et ses collaborateurs montent un traquenard pour le borgne légendaire sapé en cuir noir, Snake Plissken. Il doit récupérer la boîte noire et Utopia en moins de 10 heures - ou mourir par manque d'un antidote au virus chimiquement fabriqué qui lui a été injecté.

Dans cette suite de "New York 1997" de John Carpenter, il n'y a pas de "good guys", explique Georges, et Snake lui-même est un hors-la-loi. C'est un thriller corsé d'humour et de commentaires sociaux sur l'ambiance de paranoia émergeant actuellement aux Etats-Unis qui, en 2013, sont coincés entre la majorité morale fasciste et les libéraux anarchistes. "La qualité du cynisme m'a attiré dans ce scénario," explique Georges, rajoutant qu'il ne souscrit pas à la version anesthésiée de la "political correctness". Georges a décroché ce rôle après une réunion "positive, exubérante et stimulante" à Los Angeles avec Carpenter et Russell. C'est facile de dialoguer avec Carpenter, dit-il : "Tu peux faire des suggestions". Aussi, rajoute-il, le tournage s'est déroulé dans une atmosphère décontractée malgré la pression que peut exercer un budget de $50 millions et 70 nuits de prises de vue.